Avignon Demain Le Blog des Militants FN RBM

Accueil » Actu » 100 pipoles écrivent au Front national : bobo contre beaufs

100 pipoles écrivent au Front national : bobo contre beaufs

En creux se dessine une France segmentée entre deux gros blocs sociologiques. Pas de place pour la nuance, camarade. Tu dois choisir ton camp : plutôt bobo ou beauf ?

Ce doit être de saison. Avant chaque élection, des pipoles se mettent en tête de lancer un appel contre le Front national. La garantie, pour un artiste moyen sorti des radars, de s’acheter une conscience politique à peu de frais tout en squattant quelques plateaux télé et colonnes de journaux subventionnés. On constatera que la liste des signataires évolue peu d’année en année.

On y retrouve les sempiternels acteurs proches du Parti socialiste et autres chanteurs engagés… Pour le cru 2017 figurent, notamment, Renaud, IAM, Karin Viard, Zabou Breitman, Valérie Donzelli, La Grande Sophie ou ces rossignols de la misère sociale que sont les frères Dardenne. Ces derniers préfèrent filmer l’électorat du FN, dans des œuvres souvent complaisantes, que saisir ses motivations. Comprenne qui pourra.

En creux se dessine une France segmentée entre deux gros blocs sociologiques. Pas de place pour la nuance, camarade. Tu dois choisir ton camp : plutôt bobo ou beauf ? Car c’est ainsi que la France se vit en cette campagne présidentielle, tiraillée entre deux idéaux d’hommes.

D’un côté, les fameux bobos, habitants des métropoles, jeunes, urbains, dynamiques, ouverts et gardiens du village planétaire. De l’autre, les beaufs, repliés sur eux-mêmes, fermés, peu enclins à la mobilité intellectuelle ou physique et gardiens du temple du mauvais goût franchouillard. Entre les deux : un no man’s land. Du moins, médiatiquement. Eh oui, il existe encore quelques originaux qui résistent à la réduction socio-culturelle des années 2010, insensibles aux clichés et aux dénominations grotesques qui voudraient les cantonner dans des caricatures aussi vides de sens qu’inopérantes.

Mais voilà, pas un jour ne passe sans que Monsieur Tout-le-Monde ne soit rappelé à l’ordre par les matons de Panurge ! Est-il possible d’apprécier le cinéma de Bertrand Bonello en votant Marine Le Pen sans avoir mauvaise conscience ? Dans l’autre sens : un électeur de Benoît Hamon saura-t-il trouver la force de rire en regardant la prestation de Franck de Lapersonne dans Le Cr

Source –  – bvoltaire.fr

Source http://ift.tt/2oFit6z

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :