Avignon Demain Le Blog des Militants FN RBM

Accueil » Posts tagged 'Steeve Briois'

Tag Archives: Steeve Briois

Entretien avec Steeve Briois

Steeve Briois au Parlement européen évoque notamment les primaires de la droite, l’affaire des crèches de Noël et la possible révision de la directive travailleurs détachés.

Steeve Briois : Vice-président aux exécutifs locaux et à l’encadrement, Maire d’Hénin-Beaumont, Député européen.

Le partage est un acte militant !

L’avenir de la dentelle de Calais gravement menacé par la concurrence déloyale et la complexité du code du travail

Communiqué de presse conjoint de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National et de Philippe Eymery, président du groupe Front national au Conseil régional Nord Pas de Calais-Picardie

En l’absence de repreneur potentiel, l’entreprise Desseilles Laces, fabricant historique de la dentelle de Calais, est directement menacée de liquidation judiciaire. La disparition de ce fleuron du textile entraînerait la suppression de 74 emplois directs et hypothéquerait l’avenir de 600 emplois indirects pour la seule région Nord Pas-de-Calais. Surtout, c’est tout un pan de l’économie régionale du textile qui serait lourdement sinistré et des savoir-faire qui risquent de définitivement disparaître.

Les déboires financiers de Desseilles Laces résultent d’un contexte socio-économique très dégradé qui conjugue une concurrence féroce de la part du textile chinois avec la lourdeur d’un code du travail aggravant les difficultés financières d’une entreprise en redressement. En effet, la contestation aberrante du plan de licenciements par le tribunal administratif de Lille, pourtant approuvé deux fois par l’inspection du travail, a contraint l’entreprise à réintégrer cinq salariés protégés et à leur verser des indemnités pour un montant surréaliste de 350 000 euros. Ce dernier coup de massue a scellé le sort de de la dentelle de Calais alors qu’une offre de reprise était sur la table et permettait d’espérer une sortie de crise.

Le Front National demande à l’État et à la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie d’éteindre l’incendie économique et social, et invite ceux qui demeurent attachés à la défense de notre patrimoine industriel, à se mobiliser pour défendre la cause de Desseilles Laces. Il rappelle enfin que seule la mise en place du patriotisme économique, de protections intelligentes contre la concurrence déloyale et d’un choc de simplification administrative, fiscale et sociale en faveur des TPE/PME, préservera la pérennité d’un tissu industriel, aujourd’hui en voie de disparition.

Newsletter Adhésions FN  Avignon

Proposition de résolution du Parlement européen sur des mesures visant à stopper l’arrivée ou le retour de djihadistes dans les États membres de l’Union européenne

Proposition de résolution de Steeve Briois, signée par Louis Aliot, Marie-Christine Arnautu, Nicolas Bay, Dominique Bilde, Mara Bizzotto, Mario Borghezio, Gianluca Buonanno, Mireille D’ornano, Sylvie Goddyn, Édouard Ferrand, Jean-François Jalkh, Gilles Lebreton, Philippe Loiseau, Dominique Martin, Joëlle Mélin, Jean-Luc Schaffhauser, Mylène Troszczynski.

Le Parlement européen,

– vu le règlement établissant un code communautaire relatif au régime de franchissement des frontières par les personnes[1],

– vu la décision instituant des mesures provisoires en matière de protection internationale au profit de l’Italie, de la Grèce et de la Hongrie[2],

– vu l’article 133 de son règlement;

A. considérant que les attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015, revendiqués par l’État islamique, marquent l’incapacité de nos dirigeants et des institutions européennes à protéger nos concitoyens de la menace terroriste;

61

B. considérant que la crise migratoire et la libre circulation des individus dans l’espace Schengen facilitent l’arrivée des djihadistes dans les États membres;

C. considérant qu’il existe dans l’Union européenne une forte inertie en matière de lutte contre le terrorisme au nom de la défense des minorités ethniques et religieuses;

1. exige la suspension immédiate et définitive des accords de Schengen;

2. exhorte la Commission à mettre directement un terme à l’accueil et à la dissémination des migrants clandestins dans les États membres;

3. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et aux États membres.

[1] http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=celex:32006R0562

[2] https://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2015/FR/1-2015-451-FR-F1-1.PDF

Manipulation avérée de la Voix du Nord : la mairie d’Hénin-Beaumont assigne en diffamation

Communiqué de la mairie d’Hénin-Beaumont

La mairie d’Hénin-Beaumont assigne le directeur de la publication de la « Voix du Nord » et le pseudo journaliste Pascal Wallart en diffamation.

Sans la moindre enquête et sur le seul témoignage d’un anonyme, l’inénarrable Wallart avait indiqué que les caméras de vidéo-protection étaient équipées d’un zoom permettant de lire sur les écrans des ordinateurs ainsi que les SMS des téléphones portables. La Voix du Nord affirmait même que les caméras étaient équipées de micros qui enregistraient de manière automatique.

Ce scenario délirant digne d’un roman d’espionnage vient de s’effondrer brutalement par la remise d’un certificat de conformité qui atteste que les caméras ne sont équipées ni de zoom ni de micros. Pire, sur les 5 caméras installées, une seule concerne un lieu où des agents municipaux travaillent (le hall d’entrée).

61

L’opération de manipulation de la Voix du Nord est d’une gravité absolue. La mairie d’Hénin-Beaumont demande à la justice d’être exemplaire d’autant que le droit de réponse de la commune n’est toujours pas publié en ceci en violation de la loi. Même si « La voix du nord » est devenue un tract socialiste depuis les dernières régionales, elle ne peut pas ternir l’image de toute une ville.

Retrouvez l’intégralité de cet article ici http://ift.tt/1TIvd8j

Amendements contre l’utilisation des fonds européens à destination des migrants clandestins : les eurodéputés « Les Républicains » votent contre! 

Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National

C’est désormais confirmé, « les Républicains » sont des complices actifs de l’afflux massif de migrants clandestins sur le continent européen. Alors que la Commission européenne proposait la mise en œuvre de mesures exceptionnelles visant à mobiliser près de deux milliards d’euros pour faciliter l’absorption par la Grèce des fonds européens, le groupe Europe des nations et des libertés présidé par Marine le Pen a déposé des amendements afin d’exiger des garanties pour que ces mesures exceptionnelles ne soient pas destinées à faciliter le financement de structures d’accueil pour migrants clandestins sur le territoire grec.

En effet, ces amendements avaient vocation à répondre aux annonces de Corina Cretu, Commissaire en charge du développement régional, autorisant la reprogrammation d’une partie des fonds structurels européens à destination des migrants. Les contributions des États membres, c’est à dire l’argent du contribuable censé être redistribué dans des investissements productifs ou d’intérêt général, risquent une fois de plus d’être détournés de leur objet initial pour alimenter le puits sans fond de l’immigration massive. Au coût désormais abyssal du mécanisme de relocalisation des migrants, viendra s’ajouter celui bien dissimulé issu des fonds structurels européens.

Jamais avare de double langage et de postures parfois outrancières à l’approche d’échéances électorales, les eurodéputés « Les Républicains » ont pourtant préféré, avec la meute des socialistes, écologistes, d’extrême gauche et centristes, voter contre ces amendements de bon sens, plébiscités par une majorité de Français. Cette attitude n’est pas sans rappeler leur soutien politique à la mise en œuvre du mécanisme de relocalisation imposé par les technocrates de Bruxelles. Le Front National invite donc les Français à sanctionner avec la plus grande sévérité, les basses manœuvres d’une fausse opposition, incarnant une véritable continuité avec les socialistes dans le désastre migratoire.

source : http://www.frontnational.com/2015/10/amendements-contre-lutilisation-des-fonds-europeens-a-destination-des-migrants-clandestins-les-eurodeputes-les-republicains-votent-contre/

 

%d blogueurs aiment cette page :